Dans le jubilé de la miséricorde, la joie de la résurrection !

170908_misericordeComprendre un peu mieux la Miséricorde, un défi ?

 Lors de sa conférence, Mgr Pierre Debergé nous a révélé que Dieu, Père, entend fortement la souffrance des hommes et met tout en œuvre pour les tirer de celle-ci.

Ainsi dans le récit de l’enfant prodigue, Dieu le Père souffre profondément du départ du fils, il le laisse faire, mais son cœur est rongé par la séparation de l’amour et patiemment attend son retour. C’est la joie, la délivrance, la fête du cœur de Dieu quand il le retrouve, c’est l’acte de miséricorde par excellence.

Le Dieu Père va aller plus loin dans sa miséricorde, il va donner aux hommes son fils unique, le Christ Jésus, par sa mort sur la croix. Il va souffrir avec lui, être méprisé, bafoué, flagellé et crucifié mais il ne va pas le supporter.

Qui d’entre nous peut accepter la souffrance ? Qui d’entre nous n’est pas torturé devant les souffrances de tant de femmes et d’hommes dans notre monde d’aujourd’hui ?

Il va se révolter avec rage et détermination en créant la RÉSURRECTION de son Fils Jésus. C’est la miséricorde de son cœur qui va donner par sa puissance, toute lumineuse, la vie nouvelle dans la résurrection, afin que la mort soit définitivement vaincue et que les hommes soient et deviennent des ressuscités.

Dieu le Père nous communique donc la vie de son fils dans cet acte.

La Résurrection devient pour chacun de nous cette folie de miséricorde que Dieu-Père a voulu pour tout homme, quel que soit le chemin de foi dans lequel il se trouve…

Devenons, à notre tour, des ressuscités miséricordieux.

Père Bernard Queheille