Pourquoi être catéchiste ?

C’est la question que je me suis posée au début. Mes enfants étaient en âge de démarrer l’éveil à la Foi, et je me suis vite rendu compte que peu de parents se portaient volontaires. Alors je me suis dit « pourquoi pas moi ! » 

Tout de suite après je me suis demandé est-ce que j’en suis capable ? Comment parler de ma Foi à des enfants alors que j’ai du mal à en parler autour de moi à des adultes ? Comment répondre à des questions auxquelles je n’aurai pas de réponses à donner ?

Malgré toutes ces interrogations et doutes je me suis lancé. Je pense que, intérieurement, je me suis dit que c’était important de transmettre mes valeurs, ma Foi à mes enfants et aux enfants de la communauté paroissiale. Je me suis également dit que je souhaitais rendre ce que j’avais reçu étant jeune…

Aujourd’hui cela fait 7 ans que je suis catéchiste. J’ai eu l’occasion d’animer plusieurs niveaux, l’éveil à la Foi, les CE et les CM. J’ai eu l’occasion de tester plusieurs supports, de me retrouver seul face aux enfants ou d’être en binôme. Au cours de chaque préparation, j’ai pu mesurer la force de la communauté paroissiale. D’autres catéchètes et bénévoles de l’Église avaient passé du temps, pour que moi et les autres catéchètes soyons prêts à animer les séances et répondre aux questions des enfants sur la vie de Jésus, sur la prière, l’Église ou comment vivre sa Foi aujourd’hui. Quelle aide précieuse, je n’étais donc jamais seul ! Ce fut aussi l’occasion de franches rigolades. Un enfant m’a dit un jour : « Le Messie ?  Bien sûr que je le connais ! Il joue à Barcelone !!! » Je me souviens aussi de questions plus embarrassantes car elles touchaient ma foi profonde. « Est-ce que tu peux me dire ce que ferait Jésus aujourd’hui parmi nous ? » ou encore « Et toi, comment tu pries ? ».

Alors je crois aujourd’hui que tous ces échanges m’ont aidé aussi à me ressourcer, à consolider ma Foi. J’espère aussi avoir expliqué à mes enfants pourquoi je croyais et comment je vivais ma Foi au quotidien, en famille et dans mon activité professionnelle. Je crois surtout que j’ai apporté ma contribution à l’Église, à la communauté dont je fais partie, en tant qu’enfant de Dieu… comme beaucoup d’autres !

Olivier