Homélie du père Bernard lors de la messe d’action grâce, le 2 juillet

« Qui vous accueille, m’accueille, qui m’accueille, accueille celui qui m’a envoyé ». Accueillir c’est recevoir.

Au terme de ces neuf années au milieu de vous, le premier mot que je veux vous dire ce matin, c’est PARDON.

Je demande au Seigneur pardon de toutes mes imperfections, de toutes les fois où je n ‘ai pas su donner à Dieu, son Père, la Gloire.

Je te demande pardon à Toi, communauté chrétienne du secteur, de ne pas avoir su t’appeler toujours plus à l’Évangile du Christ, d’avoir laissé s’installer une routine confortable pour éviter les tracas et les critiques, de ne pas avoir allumé le feu du Christ dans nos villages.

Je te demande pardon à toi, communauté chrétienne, de ne pas être tous les jours serviteurs du Père et du Fils Jésus, et de faire passer en premier mes aspirations personnelles avant celles du bien commun pour le service de tous.

Le deuxième mot : c’est MERCI.

Merci à toi, communauté chrétienne du secteur, car, avec toi, j’ai appris plusieurs choses : la patience, la tolérance, la joie d’être témoin de l’Évangile.

Tu m’as appris à persévérer quand le découragement guette, à approfondir que la Foi repose sur la personne de Jésus-Christ uniquement.

Merci, parce que toi, communauté chrétienne, tu es vivante, enracinée dans la Foi, quoiqu‘il arrive. Tu t’es mis en route. Je te dis merci à toi, communauté chrétienne, d’avoir engendré des chrétiens-témoins, fidèle serviteur dans chacun de nos villages, dans les différents services, de la présence de ton Fils Jésus.

Je te dis merci à toi, chrétien-témoin, d’œuvrer simplement, adroitement, efficacement pour que ton Église soit plus en plus belle rayonnante de l’amour du Seigneur, même sans prêtre pour les obsèques.

Je te dis merci à toi, chrétien-baptisé, pas forcément pratiquants de tes services donnés gratuitement, de ton sens de l’amitié, de ton dévouement et de ta joie de vivre.

Bref et ce sera mon dernier mot, JE T’AIME, toi, Seigneur Jésus. Je t’aime toi, Église, pour tous les visages rencontrés.

Je t’aime, toi, église du secteur avec tes rides et ta vieillesse mais aussi avec ta Foi et ta confiance au Seigneur.

Je t’aime, toi, Église du secteur avec tous ces enfants catéchisés, avec l’aumônerie scolaire, les membres de l’orchestre qui découvre le visage de Jésus.

Continue, toi, enfant, jeune, à croire en Jésus.

Je t’aime, toi, Église du secteur, parce que tu es signe d’espérance pour notre monde d’aujourd’hui.

Continue, toi, Église du secteur, à vivre l’Évangile du Christ sans peur, ni crainte, car le Seigneur est avec toi. Sois forte et pleine d’audace.

 

Merci à vous tous d’être là, pour tout ce que vous avez été pour moi et pour tout ce que vous m’avez apporté.

AMEN.