Pourquoi être catéchiste ?

C’est la question que je me suis posée au début. Mes enfants étaient en âge de démarrer l’éveil à la Foi, et je me suis vite rendu compte que peu de parents se portaient volontaires. Alors je me suis dit « pourquoi pas moi ! » 

Lire la suite

Construire l’avenir dès maintenant

Ouvrir les yeux sur les mutations qui bouleversent en profondeur tous les secteurs de notre vie, y réfléchir ensemble, chercher de nouveaux modes de vie plus respectueux de l’équilibre environnemental et humain, là est la vocation essentielle de l’Université chrétienne d’été de Castanet-Tolosan.

Lire la suite

Confirmations en doyenné

Ce sont 31 jeunes d’une partie du doyenné Banlieue sud-est (Castanet, Saint-Orens, Lacroix-Falgarde) qui ont reçu, le 29 avril 2017, le sacrement de Confirmation. Cette célébration clôturait un cheminement de plus d’un an au cours duquel ces jeunes ont été invités à s’interroger sur leur foi, et sur ce qu’ils attendent de leur vie.

Lire la suite

Une nouvelle jeunesse pour Clermont-le-Fort

Clermont-le-Fort est un petit village au milieu des champs, perché sur une colline à une vingtaine de kilomètres au sud de Toulouse. On y découvre une nature encore préservée et de magnifiques points de vue dégagés jusqu’aux Pyrénées. C’est depuis des siècles le lieu d’un pèlerinage annuel en l’honneur de Notre-Dame-des-Bois, pèlerinage évoqué dans la décoration de sa belle église tout en couleurs. Les collégiens et lycéens du tout nouveau doyenné Banlieue-Sud-Est, qui s’étend de Balma à Lacroix-Falgarde, s’y sont retrouvés le vendredi 24 mars pour un rassemblement nocturne, premier événement majeur commun à tout le nouveau doyenné.

Au programme : dans la salle municipale, un pique-nique convivial. Puis dans une église remplie par une inhabituelle jeunesse, une veillée de réflexions et de prières autour de l’écologie intégrale décrite par le pape François dans sa récente lettre encyclique Laudato Si, veillée alimentée par la projection de plusieurs extraits de films. Enfin, la messe anticipée de l’Annonciation du Seigneur concélébrée par les pères Bernard Queheille (Saint-Orens), Moïse Kaboré (Castanet), Gaston Sendateze (Lacroix-Falgarde), Bruno de Boissieu (Quint-Fonsegrives), et Alain Cérisola, diacre (Balma). La pluie, abondante ce soir-là, n’a pas permis de faire la randonnée nocturne prévue de Clermont à Aureville.

Cette soirée a permis aux jeunes de découvrir que la Création est un don précieux de Dieu que tous les chrétiens, à commencer par eux-mêmes, doivent avoir à cœur de préserver. Elle a permis aussi de renforcer la dynamique au niveau du doyenné entre animateurs d’aumônerie des établissements d’enseignement public, les organisateurs de l’événement. Elle a permis enfin de renouveler le sens et le public du traditionnel pèlerinage marial clermontois.

Bruno

Saintes mères !

Saintes Mères« Trois femmes partent en quête de leurs enfants, décidées à les ramener à la maison. Leur voyage va alors les bouleverser ! Car peu importe le chemin emprunté, ils mènent tous à Jérusalem… »

Venez assister à un spectacle musical plein d’humour et de profondeur le 3 juin à 20 heures au centre paroissial à Saint-Orens ou le 14 mai à 17 h à l’église Saint-Vincent-de-Paul (Toulouse) ou le 21 mai à l’église de Blagnac.

Goûter les mots de la Bible avec le père Marchadour

Une soixantaine de personnes se sont retrouvées le mercredi 22 février 2017 à Saint-Orens pour écouter le père Marchadour, éminent bibliste, venu nous faire découvrir la richesse des repas dans la Bible et nous faire cheminer jusqu’à « l’eucharistie, lieu crucial de toutes les écritures ». Des textes de la Genèse (« ce festin qui tourne mal ») à Abraham qui fait préparer le repas au chêne de Mambré, à Joseph en Égypte qui devient le pourvoyeur de nourriture… De la nourriture terrestre à la nourriture spirituelle… Avec le père Marchadour, les mots de la Bible s’animent et prennent sens.

Il nous faudra attendre le 15 mars et cette deuxième soirée pour aller au cœur de l’eucharistie, ce repas où Jésus est venu manger avec les pécheurs, cette eucharistie qui prend tout son sens dans l’envoi en mission au service du frère.

N’hésitez pas à venir pour le repas à 19 h 30 avant la conférence. Nous étions presque trente. Il suffit d’amener un plat à partager… L’occasion de se retrouver, de découvrir des personnes que l’on croise d’un peu loin. On y partage beaucoup d’amitié en Christ.